Resistivimètre Resipod

Résistivité du béton : principe de mesure

Le Resipod est conçu pour mesurer la résistivité électrique du béton.

La résistivité du béton est une grandeur intensive (pouvant varier d’un point à un autre) qui exprime sa capacité à s’opposer au passage d’un courant électrique. Cette propriété intrinsèque dépend de la formulation du béton (microstructure, porosité), de son âge et méthode de cure, et de son état (hydrique, ionique, thermique).

La méthode non-destructive d’estimation de la résistivité est basée sur la diffusion d’un champ électrique dans un volume de béton situé sous la surface d’auscultation.

Un courant est appliqué à deux sondes externes et la différence de potentiel est mesurée entre les deux sondes internes. Le courant est transporté par des ions dans le liquide se trouvant dans les porosités. La résistivité calculée dépend de l’espacement des sondes.

Résistivité du béton : principe de la sonde Wenner
Principe de la sonde Wenner pour mesurer la
résistivité électrique des bétons

Les mesures sont d’une grande sensibilité aux paramètres constitutifs du béton (formulation, porosité) et à ses paramètres d’état (thermique, hydrique, carbonatation, présence d’ions Cl, etc.).

Il s’agit d’une méthode non destructive, non contraignante pour l’environnement.

L’échantillonnage spatial est adapté au besoin (mesures simples, cartographie de surface, estimation de profils avec la profondeur, tomographies complètes, etc.).

Évaluation du risque de corrosion des armatures du béton armé

Résitivimètre RESIPOD Proceq
Résistivimètre RESIPOD Proceq

Points forts & avantages

  Accès à une face suffisant

  Rapide, plusieurs mètres linéaires par heure

  Lecture des valeurs en temps réel

  Méthode éprouvée depuis longtemps

Documents & liens utiles

Brochure du RESIPOD (nous contacter)

Fiche B2-6 sur le site de l’IFFSTAR

Manuel utilisateur


Mesures de la résistivité du béton : domaines d’application

  • Estimation de la probabilité d’existence de la corrosion
  • Indication du taux de corrosion
  • Corrélation avec la perméabilité aux chlorures
  • Evaluation sur site de l’efficacité du durcissement
  • Détermination des exigences zonales pour les systèmes de protection cathodique
  • Identification des zones humides et sèches dans les structures en béton
  • Indication des variations des rapports eau/ciment dans les structures de béton
  • Identification des zones d’une structure les plus sensibles à la pénétration des chlorures
  • Corrélation avec la perméabilité à l’eau de la roche

Estimation de la probabilité d’existence de la corrosion

Les mesures de résistivité peuvent être utilisées pour estimer la probabilité de la corrosion.

Si la résistivité électrique (ρ) du béton est faible, la probabilité de la corrosion augmente. Si la résistivité électrique est élevée (p. ex. en cas de béton sec ou carbonaté), la probabilité de la corrosion diminue.

≥ 100 kΩcmrisque négligeable de corrosion
50 à 100 kΩcmfaible risque de corrosion
10 à 50 kΩcmRisque modéré de corrosion
≤ 10 kΩcmRisque élevé de corrosion
Résistivité du béton et probabilité de corrosion

Estimation de la probabilité d’existence de la corrosion

> 20 kΩ cm10-20 kΩ cm> 20 kΩ cmTaux de corrosion faible
10-20 kΩ cmTaux de corrosion faible à modéré
5-10 kΩ cmTaux de corrosion élevé
< 5 kΩ cmTaux de corrosion très élevé
Résistivité du béton et taux de corrosion

Spécifications techniques

Plage de mesure1 kΩcm – env. 1000 kΩcm (selon l’espacement de sondes)
Résolution (courant nominal 200 µA)± 0,2 kΩcm ou ± 1 % (valeur la plus grande)
Résolution (courant nominal 50 µA)± 0,3 kΩcm ou ± 2 % (valeur la plus grande)
Résolution (courant nominal <50 µA)± 2 kΩcm ou ± 5 % (valeur la plus grande)
Fréquence40 Hz
Mémoireenv. 500 valeurs mesurées
Autonomie > 50 heures
Température de serviceDe 0° à 50°C
Température de stockageDe -10° à 70°C
Caractéristiques du matériel RESIPOD Proceq

Résistivité du béton : limites de la méthode

Tout d’abord, les mesures de résistivité du béton se font de préférence au droit de zones sans armature. Puis la surface, avant application de l’électrode, doit être humidifiée mais pas saturée en eau.

Ensuite, l’électrode doit être maintenue à plat sur la surface du béton et en contact permanent pendant toute la durée de la mesure.

A noter que les mesures ne sont pas réalisables dans les cas suivants :

− déformations de surface du béton ou présence de couches isolantes (peintures, débris divers,
tags, etc.) ;
− surfaces dégradées (vides, délamination, écaillages, fissures, etc.) ;
− béton trop sec

Influence de la température

La température du béton doit être mesurée et enregistrée avec les mesures de résistivité. La résistivité diminue lorsque la température augmente.

Les valeurs de référence des mesures de résistivité sont données pour 20°C. Une augmentation d’un degré de la température peut réduire la résistivité de 3% pour le béton saturé et de 5% pour le béton sec.

Influence de la teneur en humidité

Plus la teneur en humidité est importante, plus la résistivité est faible. Ceci peut être lié à la saturation ou à une modification du rapport eau/ciment.

Influence de la carbonatation

Le béton carbonaté a une résistivité plus élevée que celle du béton non carbonaté, cependant,
compte tenu du fait que la profondeur de la couche carbonatée est significativement inférieure à l’espacement de sondes, l’effet de cette couche est faible.

En conséquence, si la couche carbonatée est épaisse, il peut s’avérer nécessaire d’augmenter l’espacement de sondes pour obtenir de bons résultats.

Influence de la taille des granulats

Le courant circule dans la partie liquide se trouvant dans les porosités du béton. Dans l’idéal, l’espacement de sondes doit être supérieur à la taille maximale des granulats car ceux-ci ne sont généralement pas conducteurs.

La sonde à espacement variable fournie avec le Resipod Geometric doit être utilisée pour des tailles globales supérieures à l’espacement de
sondes standard.


Voir la page « téléchargements » !

  1. Installez le logiciel «ResipodLink Setup.exe» sur votre ordinateur,
  2. Suivez les instructions que vous voyez sur l’écran,
  3. Assurez-vous que la case «Lancer installation pilote USB» est cochée,
  4. Double-cliquez sur l’icône ResipodLink situé sur votre bureau,
  5. Connectez le Resipod sur une prise USB,
  6. Cliquez ensuite sur l’icône pour télécharger toutes les données du Resipod.